La vidéo : comment devenir acteur de ses apprentissages?

Avec la présence de tablettes en classe, l’accès pour des élèves de CP à la production de petits films devient d’une grande simplicité. Cela fait un an que j’exploite cet usage de manière quotidienne dans les apprentissages de la classe. J’ai été la première impressionnée par l’effet produit par cette activité auprès des élèves les plus timides.

Loin d’apparaître comme une situation inquiétante chez l’élève, la vidéo est devenue une véritable source de motivation pour restituer aux autres des acquisitions.

Engagée dans un travail de recherche sur la formation des enseignants, j’avais  installé cet outil dans la classe de manière permanente ce qui avait suffit à banaliser l’objet. Je pouvais l’utiliser pour filmer des ateliers en autonomie, pour me  filmer, ou proposer aux élèves d’enregistrer des contenus d’exposés. Les usages ont été multiples et variés au point que notre blog de classe s’est retrouvé richement alimenté en production visuelle. Ce plaisir a été partagé par les enfants tout comme par les parents.

Dire avec un enregistrement vidéo, c’est inscrire l’élève dans une autre forme d’apprentissage du langage. Sa participation orale se complète par la prise de conscience que  tout son corps accompagne cette activité. L’élève peut s’entendre parler mais aussi se voir. Il accède ainsi à une image plus globale de sa personne et apprend à se familiariser avec celle-ci.

Les disparités entre élèves sont, là aussi importantes, mais force à été de constater que l’effet entraînement du groupe avait permis à  mes petits parleurs de profiter davantage encore de cet outil. L’ambiance d’apprentissage, l’empathie et la congruence de tous avait conduit chaque élève à s’engager en toute confiance dans l’exercice. Cette expérience passée, m’incite à prolonger ce travail cette année en présentant la vidéo comme un moyen de production et de diffusion équivalent au papier et à l’écriture. Nous allons confectionner des traces visuelles de nos savoirs acquis et les rassembler dans des supports variés qui peuvent être le blog de classe, un album numérique ou la bibliothèque vidéo des tablettes. Des solutions multiples qui permettent une plus grande diffusion et un accès rapide à tous les élèves de la classe.

Présentation d'une affiche sur l'Araignée

Présentation d’une affiche sur l’Araignée

Nos pratiques quotidiennes consistent à présenter via la tablette des petites chroniques de notre vie en classe. Chaque élève choisit un thème se l’approprie en s’entrainant avant de se filmer. Les projets peuvent correspondre à des savoirs appris, à la narration de séances de sciences, de sport, d’art plastique ou de musique. Tous les moments de vie de la classe peuvent déterminer leur choix.

En introduisant cet outil d’apprentissage, on permet à l’enfant non seulement de s’approprier des savoirs mais aussi de construire une autre image de lui en tant qu’élève. Il s’implique davantage, manifeste du plaisir à agir comme acteur de ses apprentissages.

Un acteur qui se construit comme sujet apprenant et qui augmente l’estime qu’il a de lui en tant qu’élève capable de proposer ses propres représentations de ce qu’il intègre à l’école. Ces conditions d’apprentissage par la vidéo participent à renforcer sa confiance en soi.  La vidéo apparaît comme un levier efficient pour susciter ce sentiment de réussite indispensable à tout  apprenant en devenir. Une clé possible vers le développement de soi et la réussite scolaire.