Revue de web semaine 37

Bien le bonsoir,

Commençons par la suite de la semaine dernière avec le deuxième volet des applications sur iPad pour la rentrée. iPhon.fr nous présente des applications pour le français, franchement rébarbatives comme le Bled ou le Bescherelle, même si elles sont sans doute moins ennuyeuses que leurs équivalents papier. Ensuite, les applications scientifiques ne sont hélas pas destinées au primaire, pourtant il en existe de très sympathiques (je me dévoue pour vous en parler cette semaine). Pour le dessin, ils nous proposent des applications très orienté arts plastiques qui seront du plus bel effet, mais qui ne vous transformera pas tout seul en Leonard. Pour terminer, toute une série d’applications de gestion pour les calendriers, les tâches, la prise de note ou la gestion de documents. À visiter tout de même, tout cela forme un vaste panel des grands classiques pour iPad.

L’un de ces grands classiques est Evernote. J’en ferai sans doute un billet, mais le plus simple est sans doute d’aller sur le blog de François Sicks, puisqu’il est un grand spécialiste de cette application. Même ses élèves l’utilisent. Cela devient un vrai couteau suisse numérique pour la classe. Cette semaine, il explique comment créer un note dans cette application en envoyant un simple courriel.

Le gros frémissement de la semaine, c’est l’annonce de l’ouverture de la Khan Academy en version française. Rien ne vaut un petit speech du fondateur lors des conférences TED pour vous expliquer le principe qui sert de base à la pédagogie inversée (les élèves apprennent leur leçon chez eux, et ils s’exercent en classe, si je simplifie) ou à l’auto-formation.

Restons dans les conférences, et retrouvons Philippe Meirieu dans 4 vidéos où il exprime sa position sur le e-learning en 5 questions :

  • aucune méthode ne résous jamais sur le long terme la question du désir. La fascination provisoire pour la nouveauté n’a jamais durablement résolu la question de la mobilisation des sujets sur des objets, sur des méthodes, sur des savoirs.
  • on ne peut pas considérer les questions techniques ou méthodologiques sans s’interroger sur ce qu’est véritablement « savoir ». L’horizontalité des communications électroniques contre la verticalité de la vérité.
  • qu’est-ce qu’apprendre ? Quelles ressources et quelles contraintes vont permettre à l’apprenant d’effectuer des activités mentales individuelles grâce auxquelles ça va travailler dans sa tête pour que, par ce travail, il accède à des savoirs nouveaux, surmonte des obstacles et construise des modèles.
  • qu’est-ce que penser ? Ce serait un travail sur la temporalité contre l’immédiateté du passage à l’acte par pulsion.
  • comment faire société ? Il s’agit d’élargir l’individualisation sur d’autres méthodes d’apprentissages pour éviter l’individualisme et faire perdre le sens de la société.

Caracas – Vénézuela

On terminera sur une note plus légère par une superbe galerie de l’agence France-Presse (cocorico) qui présente 37 photographies d’enfants se rendant à l’école dans autant de pays du monde. Bon, ils ont un peu triché puisque nombre d’entre elles sont des photos d’enfants DANS l’école, mais on leur pardonnera, c’est beau et rafraîchissant comme un jour de rentrée scolaire.